Un épilogue  : La grandeur du monde

Fin de cette plongée au Bangladesh. De retour à Delhi pour quelques jours. Je récupère de ma fatigue. Difficile de rebondir après le Bangladesh. Le Bangladesh était si fort, que je n’arrive pas à me remplir d’un nouveau désir de découverte. Les jours défilent. Je profite de faire des siestes dans une chambre ou l’air climatisé fonctionne. Je prépare doucement mon retour à Montréal.

Je n’ai pas de mot assez fort pour décrire l’aventure des dernières semaines. Des portes s’ouvrent. Nombreuses. Mon corps fatigué est allongé sur le lit de l’hôtel. Ma tête est comme un vase vide. Je n’ai plus de questions. Je bois de l’eau avec le même bonheur que si c’était un jus de mangue. L’amour à le goût du miel.

L’ intégralité du voyage est ici : Inde + Bangladesh

Incroyable de penser que dans à peine quatre mois, je serai en Afrique. Hâte de commencer ce nouveau voyage. Très envie d’approfondir cette expérience de dilatation du temps sur une longue durée. Point de départ l’Egypte.  A suivre.