La machine à couper le tabac

Calcutta, 30 juin 2017. Ville immense. Inépuisable. Que je retrouve avec joie. Un mois que je suis en Inde. Merveilleuse expérience même si épuisante. L’Inde est corrosive. On dit que les gens heureux n’ont rien à dire. C’est peut-être pourquoi je n’ai pas l’impulsion de raconter. Je ressens davantage l’élan de me fondre dans l’évènement permanent qu’est Calcutta sans en faire une histoire. Ce chapitre s’appelle : mon quotidien Indien.

DSCF6432.JPG

DSCF6433.JPG