Les pèlerins 

C’est une folie de voir ce troupeau immense se diriger chaque matin vers le sommet de la colline. Je fais partie de ce troupeau. Je suis cet animal. Le sel de ma sueur rentre dans mes yeux. Je suis heureux. Heureux de faire partie de cette aberration. Tellement que depuis quelques jours je n’arrive plus à écrire. Plus besoin.

img_6324-1img_6303img_6821img_6724