Shiva temple 

DSCF5153
What’s your name ? His name is superman ! Why superman ? No why ! Un exemple de conversation que je peux avoir ici et qui résume tout. Un homme se retourne sur moi. Il a un énorme oeil de verre. Il me regarde, me sourit. Encore une aberration Indienne. Sensation persistante d’être dans un monde qui s’invente devant moi. Je descends jusqu’au bûcher funéraire. Un corps sur une civière en bambou, enveloppé d’un draps, est immergé dans l’eau jusqu’à la tête. Son visage est découvert. Plus loin des enfants jouent dans la cendre. C’est saisissant comme une peinture de la renaissance. Tout se mélange dans ma tête.  Je m’imagine, dans une vie parallèle, entrain de marcher dans les couloirs du Louvre avec toi. Ta main est dans la mienne.

Je ne suis déjà plus à Varanasi. Je suis à Delhi pour trois jours. Ensuite direction Guwahati pour assister à la Ambubachi Mela. Il y a quelques minutes, un groupe de Coréen est venu s’assoir à côté de moi. L’un d’eux a fait jouer une ballade au piano sur son cellulaire. Moment suspendu. Surréaliste. Puis la musique s’est arrêtée.

Je suis à Delhi, mais je ne suis pas à Delhi. Je suis dans une forêt. Je marche vers le lac. Celui qui est sur la carte. C’est l’été. C’était un été. Si tout va bien, nous serons dans l’eau dans une ou deux heures. Le ciel est sans fin.

Ma mémoire s’affole. Dans ma tête brille une Myriade d’histoires. Tout semble n’être qu’une seule et même image. Paharganj street. Chambre 112. Je me sens dans la paume d’un rêve.