Un palais sous la mer

000000890003
21 avril 2016. Merci Nico de m’emmener en voyage. Je vais bien entendu te suivre à travers ton journal de bord. Comme Delphine te l’a dit, je garde le moral même si ce n’est pas facile tous les jours. Il faut éviter de penser aux difficultés qui vont suivre car ça deviendrait trop difficile à assumer. Sois quand même vigilant dans ce monde où la stabilité n’est pas de règle. Prends bien soin de toi et continues de m’envoyer de la bonne énergie. Avec toute ma tendresse. D

Novembre 2016. Je suis allongé sur le sofa de mon appartement. Les murs sont des feuilles de papiers. Ma voisine chante une berceuse à son enfant. Je pense à mon père. J’ai eu la chance de pouvoir lui parler une dernière fois. Il ne parlait pas fort, mais il m’a dit qu’il voulait voir la lune. Depuis, j’apprends à lire son visage dans les particules d’atomes.

Je me souviens d’avoir entendu que Martha Graham demandait à ses danseurs de marcher comme si leur coeur était accroché au mur. Elle disait aussi : souvenez vous que vous allez mourir. C’est plutôt beau. Ca donne le courage d’être un peu plus libre.

Cet été, je pars deux mois et demi en Inde avec un détour par le Bangladesh. Puis retour à Montréal. Mi décembre, nouveau départ pour une immersion en Afrique. Dans les grandes lignes, j’irais en Egypte, au Soudan, en Ethiopie, et en Tanzanie. Détour probable par l’Inde