Au matin du septième jour

Au matin du septième jour, je me lève à 5h. La banka part pour Malatapay à 6h. J’embarque dans le bateau. Pied dans l’eau. Sac dans la cale. Je regarde s’éloigner l’île d’Apo. L’eau est transparente. J’aperçois des tortues au alentour. Un léger voile de brume recouvre le paysage. La montagne ou se trouve Malatapay ressemble à une installation en papier. Arrivé à quai je prends un vieux Jeepney pour Dumagueté. Je regarde les gens. La beauté s’inscrit partout en lettres capitales. Le voyage continue.

IMG_4974.jpg

IMG_4977.jpg

IMG_4979.jpg

IMG_4975.jpg

IMG_4978.jpg