Dans l’arena

Je suis retourné assister aux combats. Besoin de revoir. Je ne sais pas trop ce que je peux en dire. L’arena est ouverte de 14h à 18h. Ce qui veut dire des dizaines de combats qui s’enchainent. Des dizaines de lames d’aciers dans la chair, du sang versé. C’est la mort qui s’invite. C’est l’argent qui s’échange d’une main à l’autre. C’est la cérémonie qui entoure chaque joute. C’est les stands ou tu peux boire bière, oeuf dur et soda. C’est les bêtes mortes qu’on déplument et qu’on prépare pour le dîner. C’est les plaies sanglantes des vainqueurs que l’on raccommodent avec fil et aiguilles. Je suis resté 3h. Je n’ai vu que 3 ou 4 combats. J’ai beaucoup trainé autour de l’arena. Je ne peux pas parler du sang. Oui, il y a du sang. La violence du combat est brutale. Mais il y a aussi autre chose. Et cette autre chose, c’est peut-être les Philippines.

IMG_4608

IMG_4635

IMG_4621

IMG_4623.jpg

IMG_4627.jpg

IMG_4617.jpg

IMG_4615.jpg

IMG_4619.jpg

IMG_4605

IMG_4639