Retourner à Siquijor

Marcher 10 kilomètres dans le bruit envoutant de la jungle. Nager dans les eaux chaudes de l’océan. Etre seul  au monde au milieu du corail. Se laisser bercer par la houle. Je suis de retour à Siquijor et j’y retrouve intact ce que j’avais tant aimé la première fois. Le bonheur de reconnaitre des visages. Même sourire qu’hier, même accueil. Voir qu’ici rien n’a changé. La même transparence dans les regards. C’est à la fois le bonheur étrange de revenir sur une île que je connais déjà. C’est le plaisir de manger une brioche ou un beignet à la banane pour 5 pesos. C’est se sentir vivant, lavé par la langue de la mousson. 

IMG_4502

IMG_4499.jpg

IMG_4498.jpg

IMG_4503.jpg

IMG_4501.jpg