Notes

Je m’apprête à quitter Georges Town. Le taxi m’amène à l’aéroport de Penang. Toujours une légère palpitation d’avoir à refaire mon sac, d’avoir une nouvelle fois à le porter sur mon dos. Toujours une légère palpitation d’avoir à quitter une énième chambre d’hotel. D’avoir à repartir sur la route. d’avoir à quitter une énième ville. D’avoir à quitter un pays pour un autre.

Cette nuit je dors à l’aéroport de Manille. Mon avion arrive à 1h du matin. Celui pour Dumaguete partant en début d’après midi, j’ai décidé de ne pas prendre d’hôtel et de dormir sur place.

Sur la route qui m’amène à l’aéroport j’aperçois un immense bâtiment avec l’inscription follow me. Le taxi suit sa course. Je me dis qu’un jour je reviendrai en Malaisie pour découvrir le pays pour de vrai. Hier, dans le quartier populaire, j’ai vu ce que pouvait être la vraie respiration Malaisienne. Un autre monde.