Notes

IMG_3224

Je suis dans un café. A côté de moi un homme fume. Les serveurs sont des enfants. Ils ont 10 ans, peut-être 13. Je bois mon coca cola. La pluie tombe. Je suis à l’intérieur d’une autre idée du monde.

Les femmes sont élégantes. D’une désuète élégance que je trouve très contemporaine. Tanaka sur le visage. Peigne rose dans les cheveux. Boucles d’oreilles. Or. Rouge à lèvres. Cigare. Chemise. Robe. Jupe. etc. L’érotisme dont parle Duras n’est pas si loin. Il est proche. Je le vois à cet instant derrière la vitre de ce bus qui passe. Dans ce visage qui disparait sous la pluie.

Hâte de prendre des photos des gens au plus proche. Avec mon appareil, j’ai une lentille 35 mm. Si je veux prendre une photo intéressante, je dois être en contact. Proche de la personne. Je ne peux pas être loin. Si je suis loin, il n’y a rien sur la photo. La lentille est comme un oeil. Si l’oeil ne touche pas ce qu’il voit, zéro impression.

Demain j’ai 14h de train. Rdv dans l’enfer des rails.