Un mariage

IMG_2925

Kolkata, the city of joy. Hier, pendant que je me faisais couper les cheveux dans la rue, deux jeunes hommes viennent vers moi pour m’inviter au mariage d’un membre de leur famille à Kalighat le lendemain. J’accepte. Et me voilà assistant à mon premier mariage Indien. Hallucinante expérience. D’autant plus qu’hier, je me faisais la réflexion qu’il était difficile d’entrer dans l’intimité d’une famille. Aujourd’hui, Kolkata me montre le contraire. Je suis dans le feu de l’action et c’est renversant.

En quittant le mariage, après y être resté 7 heures de temps, je suis aspiré par une autre cérémonie qui a lieu quelques mètres plus loin. Une dizaine de personnes se dirigent vers un temple, se couchant au sol à chaque mètre de toute la longueur de leur corps, tandis qu’autour on les arrose avec des seaux d’eaux. L’eau de Ganga. Ambiance folle. Les gens m’aidant à  passer pour que je sois au plus près de l’action.

En revenant à mon hôtel dans mon ambassador jaune, comme il y en a des milliers à Kolkata, je me dis que j’ai vécu une journée extraordinaire. La circulation est démente comme toujours, le taxi peine à avancer. Soudain, à ma fenêtre une personne me demande si j’ai 10 roupies à lui donner. La vision de ce visage à la fenêtre est comme un rêve. J’essaie de faire durer le moment. Je donne 10 roupies. La personne me sourit et avant même que j’ai le temps de la retenir elle a disparu. Mon taxi se retourne et me dit : It’s an Hijra. Ce qui signifie dans la culture Indienne, une personne n’étant considéré ni comme un homme, ni comme une femme.

IMG_2926

IMG_2943

IMG_2951

IMG_2921

IMG_2933

IMG_2924

IMG_2928

IMG_2935

IMG_2939

IMG_2934

IMG_2929