Where were you yesterday ?

IMG_1863
Cette journée flirte avec l’ennui. Et j’aime bien ce sentiment de flottement qui s’installe. Rien d’extraordinaire n’arrive. Je me récupère un peu. Calme plat. Bateau immobile sur une mer de miroir.
Hier, il y a cette femme qui me demande ce que je veux pour mon futur. Aujourd’hui je tombe sur cet enfant qui fait ses devoirs d’anglais. Sur sa feuille, je peux lire, lesson one : where were you yesterday ? Ça résonne. La leçon est aussi pour moi.

Ce matin une jeune fille veut absolument me faire voir sa maison. Elle m’amène dans la vieille ville, un dédale de rues ou il est facile de se perdre. Arrivé à destination, elle me fait entrer dans sa chambre, veut me faire asseoir sur le lit. La voyant déboutonner son gilet, je sens le guet apens. Et je ressors dehors comme une fusée en flamme. C’est comme ça. C’est le jeu. Je suis le touriste. Je ne compte plus les fois, ou on me demande si je peux sponsoriser les études d’untel ou d’untel, si je peux  payer un billet d’avion pour le Canada à  X ou bien si je connais une femme de mon pays qui veuille se marier avec  Y. Trouver la distance juste la dedans n’est pas toujours simple.

J’ai de nouveau de l’énergie. Je quitte bientôt Lalibela pour Baher Dar.

IMG_1868