Elias

Je suis le grand naïf. Je ne perçois qu’une infime partie des choses. Impossible pour moi de comprendre la réalité du pays dans son entier. La seule chose que je peux faire, c’est d’élargir ma propre carte du monde.

IMG_1613

Hier au Blossom hôtel, dont le slogan est where comfort be true, je mangeais ma portion de riz au restaurant, pour donner une chance à mon estomac de se refaire une santé, et j’ai bien vu que c’était une classe plus aisée qui fréquentait le lieu. Dix enfants sont entrés dans la place. Ils étaient d’une beauté stupéfiante (avaient t’ils dix ans ?) habillés comme pour un mariage. Ils se sont assis à une grande table ronde, ont mangés leur pointes de pizza, ont payés et sont repartis comme dans un rêve. What ?
 
Dire Dawa est incroyablement généreuse. Je fais attention avec mes photos de ne pas prendre, pour ne pas dire voler les moments qui me sont offert. J’attends que le photo me soit donné. J’essaie aussi d’avoir le courage de ne pas prendre l’instant en photo, de le laisser aller.
Aujourd’hui, magnifique moment avec Elias, qui me reconnait et m’alpague d’un Nicolas, alors que j’errais sans but. Elias m’amène dans son quartier, me présente sa mère, me fait entrer dans la maison d’une amie ou je suis invité à boire le café, m’amène au pied des collines ou se trouve les limites de la ville etc.

IMG_1616