HARAR

Aujourd’hui, j’ai pris un minibus pour Harar. Spectacle en soi. Les paysages traversés sont magnifiques, proche de l’hallucination. Ca vrille tête, coeur et ventre. Je dors dans la vieille ville. C’est un dédale de rues ou il est facile de se perdre. Il y a, partout, des dizaines de mosquées. Harar est la quatrième ville sainte de l’Islam.
Une semaine déjà, que je suis parti de Montréal. J’ai l’impression d’une éternité. Le temps est élastique. Je ne sais pas si je vais rester longtemps à Harar. La ville est une plaie béante.

IMG_1490IMG_1488