Bravo Mansion

IMG_1419

A quand l’effondrement du capitalisme. La grande mort de l’occident, que l’on soit enfin heureux. Que l’on profite de notre stupéfaction, comme les habitants d’une ville après un bombardement, pour retourner jouer dans la forêt. Et peut-être, remonter aux arbres comme quand nous étions enfant. Il est peut-être temps d’inventer de nouveaux poèmes.

Je voyage au ralenti. J’ai mes habitudes. Je peux repasser mille fois au même endroit. Ce matin, en sortant de bravo mansion, je ne reconnaissais plus les rues. Comme si dans la nuit quelqu’un les avait changé de place. C’était troublant de beauté. Ma chambre sent la bombe chimique. Ici, c’est le règne des puces de lit. La bombe semble efficace, car à part quelques blattes, rien n’est à signaler. Je suis heureux d’être à bravo mansion. C’est comme une famille imaginéeDans le bus pour Dire Dawa, Hamid, mon voisin de siège numéro 31 m’avait demandé si à notre arrivée, je savais ou j’allais dormir. N’en ayant aucune idée, il m’avait conduit là. Et c’est exactement ce dont j’avais besoin.

Dans ma chambre, il y a des préservatifs, posés sur la commode. J’imagine que c’est l’usage dans mettre à disposition pour le client. C’est drôle, parce qu’il n’y a pas l’eau courante, l’électricité coupe plusieurs fois par jour, mais il y a des préservatifs. 3 international quality latex condoms sensation dans une boite, posé dans un cendrier. 
 
J’aime Dire Dawa chaque jour un peu plus. Cette ville village qui semblent s’étendre en étoile, et dont j’ignore les limites géographiques me fascine et me calme. C’est magnifique une ville Africaine. C’est des maisons posées sur la terre.