Udaipur sur une échelle

C’était je pense une installation de Yoko Ono. Tu entrais dans une salle ou se trouvait une échelle à laquelle tu pouvais monter. Et où était inscrit au plafond en tout petit, le mot : OUI. Il y a des moments comme ça, des moments que j’appelle l’échelle de Yoko Ono.

J’ai beaucoup aimé Udaipur. Une ville reposante après le chaos et la chaleur étouffante de Varanasi. Fin des maux de ventre et de la diarrhée. Retour à la consistance de la matière. J’ai recommencé à manger de la viande, à m’offrir des desserts et à boire de la bière. D’ailleurs il y a quelque chose de surréaliste et de particulièrement grisant, après avoir bu deux bières sur le toit terrasse de mon hôtel, à voir des milliers de chauves-souris envahir le ciel, dans une immense trainée noire.

J’ai adoré me perdre dans cette ville. Et je commence à exceller dans cet art. Comme sur cette photo ou j’ai atterri par effet de rebond ou ce que j’appelle l’effet toboggan au milieu de cette famille. La beauté est partout.

IMG_0369